Contact

La Liberté est en Canaan

L'Effet Boomerang

Toute vie naît de la connaissance

Notre but

La Transition réussie

La France et Dieu

Aller sur notre blog

Lisez en musique

Autres thèmes spirituels

Science et Foi

Sites amis

Pour nous joindre, cliquez psyfr
Accueil
Accueil du livret Chapitre suivant Votre précédante page

1 - L’esprit sous tutelle ne peut gérer convenablement la conscience


Nous aspirons tous à la liberté et pourtant l’adage nous dit que la liberté de l’un, s’arrête là où commence celle de l’autre, ce qui est parfaitement vrai dans notre monde actuel.

Il n’en sera plus ainsi dans le prochain « monde », qui assurera pourtant la liberté individuelle de chacun bien au-delà de celle que nous pouvons vivre aujourd’hui, si l’humain sait prendre la bonne direction. C’est ainsi que si ce monde sait se placer à l’écoute du Saint-Esprit, il sera alors parfaitement libre, mais s’il préfère une trop grande « tutelle informatique interventionniste », il sera parfaitement esclave.

Tout ne sera donc pas déjà devenu parfait dans ce prochain monde, mais ce ne sera pourtant plus comme de nos jours, durant lesquels la perception de la liberté n’est pas perçue de façon identique par chacun, ce qui conduit à une fausse liberté, assujettie à la perception de son bien par tout autre. Il en est ainsi, parce que depuis Adam et Ève, cette notion du bien est apportée à tout humain au travers d’une logique spirituelle sous tutelle, non prévue pour gérer correctement la conscience. C’est la raison pour laquelle Dieu avait prévenu nos désobéissants ancêtres de ne pas manger du fruit de l’arbre de la « connaissance » du bien et du mal, qu’apporte la conscience, sinon ils mourraient.

La conscience est la part génétique que notre Créateur a écrite dans l’humain, dont l’ouverture à percevoir le reflet de ses erreurs en rapport à sa vocation génétique, firent passer l’homo sapiens, de nature animale, à celle d’humain dans une progression vers la nature divine. Ce n’était pas pour les laisser dans l’erreur, que l’Éternel leur avait interdit la connaissance de cette « conscience », mais à cause de la logique dont ils étaient dotés pour la gérer. Cette logique de l’esprit avait été placée sous la tutelle de Lucifer, pour gérer convenablement l’instinct animal de l’homo sapiens et avait donc parfaitement rempli sa fonction dans la progression de celui-ci jusqu’aux temps d’Adam et Ève. A cause de l’incitation à la désobéissance à Dieu d’Adam et Ève par ce tuteur, tout embryon humain, dès sa création, est toujours doté de cette logique basée sur un système récompense/punition, malgré qu’elle n’apporte que de simples désirs trop imprécis pour gérer convenablement la conscience.   

C’est la raison pour laquelle le tuteur, placé sur cette logique spirituelle, prit dès lors le nom de Satan, le menteur et que l’ensemble logique/tuteur, vaincu par l’obéissance de Jésus à la Croix est sur le point d’être mis hors circuit de la construction humaine par l’Éternel notre Créateur.

C’est cet ensemble, logique/tuteur, qui est la source de la totalité de nos conflits actuels et c’est pourquoi l’Éternel entreprit il y a 6 000 ans, la transition de logique sur l’humanité, en se révélant d’abord au monde au travers de l’Ancien, puis du Nouveau Testament. Cette transition de logique est arrivée à son point de basculement, car si depuis la première Pentecôte ces deux logiques cohabitent dans l’humain, pour le former à la bonne gestion de la nouvelle « logique » du Saint-Esprit, il n’en sera bientôt plus ainsi. Le « monde » appelé à disparaître ne sera pas celui guidé par le Saint-Esprit, mais celui resté structuré sur la logique initiale et sa tutelle, qui sont tous deux dans l’attente de l’application de la sentence divine.

Comme il le fit au temps d’Adam et Ève, Satan use alors de fausses vérités, qui n’ont de faux que le contexte auquel il applique ces vérités. Lorsqu’au temps d’Adam et Ève Dieu les prévint de ne pas manger du fruit de la connaissance du bien et du mal, sinon ils mourraient, Dieu parlait de la vie éternelle au niveau spirituel, ainsi que de la suppression de cette logique, tout comme celui du changement de logique qui demande de devoir mourir à soi-même, pour recevoir de lui l’Amour divin. Satan tourna alors la parole de Dieu à son avantage et présenta à Adam et Ève la mort physique qui les trompa. De même aujourd’hui lorsque Satan laisse entendre que l’église sera miraculeusement enlevée vers Dieu, il a cent-pour-cent raison, puisqu’il en est ainsi spirituellement depuis la Crucifixion. Lorsqu’il ajoute que la chose se passera durant les temps de la venue de l’antéchrist, il a de nouveau raison, puisque ce sera lui, lorsqu’il sera projeté sur terre, qui se retournera contre ceux qui auront seulement tenté de lui résister, sans faire confiance à Dieu à réécrire leur esprit dans la nature divine, même s’ils y étaient appelés. Il nous appartient donc de ne pas nous laisser berner, car Satan place alors un contexte particulier comme une généralité. Si Jésus place aujourd’hui le Saint-Esprit comme une seconde « logique » dans le cœur de celui qui souhaite le suivre en toute vérité et sincérité pour faire la volonté divine, il veut aller jusqu’à réécrire dans l’Amour divin les parts ambivalentes programmées par la première logique dans notre cerveaux avant notre naissance.

Jésus veut aller beaucoup plus loin que simplement couvrir notre péché originel, qui agit en nous comme une « la surveillance parentale » en informatiques, dont Satan reste tuteur, car il veut réécrire cette part de notre cerveau dans l’Amour divin, faute de quoi notre cerveau ne fait qu’appliquer un coefficient correcteur à notre amour égocentrique, pour lui donner l’apparence de l’Amour divin.

Seul le Saint-Esprit peut en effet nous permettre de gérer avec intégrité notre conscience, si notre système émotionnel est parfaitement reprogrammé dans la nature divine, en toute fraternité avec Jésus dans les cieux. Si nous ne sommes aujourd’hui qu’à une situation intermédiaire, dans laquelle chacun est encore appelé à faire le choix de suivre ou non Jésus, certains avec leur logique ancienne et d’autres plus précisément avec le Saint-Esprit, le temps arrive dans lequel la preuve sera faite que Jésus dans les cieux, peux éradiquer toute part de Satan dans le système émotionnel de l’humain.

Chapitre suivant Haut

Viendront alors les temps durant lesquels Satan aura été projeté sur terre en tant qu’ange de lumière, pour faire régner la loi divine par la force, comme il en était préalablement, qui laisseront place au début de ce nouveau « monde » dans lequel l’humain ne naîtra plus sous la tutelle de Satan, parce qu’il sera doté du Saint-Esprit dès sa procréation. Tout restera alors à faire au niveau collectif dans l’humanité entière de ce nouveau monde, avant que le royaume de Sacrificateurs, que Jésus prépare pour Dieu son Père, n’éclose pleinement.

Si c’est là la vocation de Christ pour l’humanité, celle de chacun est de persévérer sur le chemin que Jésus a placé devant lui, mais quelque soit le niveau auquel Jésus l’emploi, il doit savoir qu’il travaille à ce monde dans lequel coulera un jour le lait et le miel sur notre terre, car Jésus règnera sur terre et dans les cieux.


LA LIBERTÉ EST EN CANAAN


Les Temps présents


Les temps que nous vivons sont ceux durant lesquels l’Éternel, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob veut conduire l’humain dans la vrai liberté de l’esprit, qu’il prépare depuis Adam et Ève.

Après la restauration d’Israël en 1948, la fin de l’implantation de son peuple, sur les valeurs du Canaan d’hier, marqua l’ouverture de la conquête de la Terre Sainte à l’humanité.

L’heure n’est donc plus d’attendre la mort physique pour recevoir de Jésus sa nature divine, car après avoir mis son Saint-Esprit dans le cœur de celui qui veut le suivre pour guider au mieux ses sentiments anciens, Jésus veut le rendre semblable à Lui, en apportant à l’esprit dans son cerveau, une Couronne d’Amour divin.

C’est là la vrai Liberté qu’il offre aujourd’hui, non seulement à l’église, mais aussi à l’Église, afin qu’elle revête une nature identique à la sienne, comme le sera son « Épouse », appelée à vivre un monde de Paix à ses côtés.

La porte à la réécriture de l’esprit est en effet aujourd’hui ouverte à l’ensemble de l’humanité en Jésus-Christ et c’est pourquoi nous sommes maintenant témoins de toute cette montée des systèmes totalitaires de par le monde, car l’ennemi sait qu’il ne lui reste que peu de temps.

C’est donc à chacun de ne pas se laisser voler l’opportunité qui est placée devant lui en Jésus-Christ, car la Vraie Liberté est celle que le Saint-Esprit apportera à un monde dans lequel couleront le lait et le miel, hors de la tutelle de Satan. Dieu a en effet promis de mettre ses lois dans nos « cœurs », mais également de les écrire dans notre esprit.

Haut Haut